La course aux mandats ?

A l’ heure où nombre de problèmes qui empoisonnent notre quotidien ne sont pas résolus:

– Propreté et entretien de la ville;
– Insécurité : un cambriolage de plus… avec cette boulangerie du centre « visitée »  il y a 3 semaines …
– Problèmes d’emploi,
– Mode de gouvernance détestable…

Que les élections régionales ne sont pas encore passées, nos « mandataires communaux » semblent sérieusement préoccupés par les élections cantonales à venir… Il y a de quoi, car malgré le semblant de soutien du député lors de la réunion sur l’ identité nationale envers notre mandataire en chef, il semble qu’il y ait déjà plusieurs velléités sérieuses de candidatures à Droite ( à ce jour nous en comptons 3).

Pour un canton comme celui de Lorgues, il faut un conseiller général indépendant, disponible et à « plein temps« .

De plus, suivant des informations concordantes qui nous remontent, il serait aussi question de un, voire même de deux nouveaux venus, sous des « étiquettes » plus originales.

Alors que les promesses ne sont pas tenues, que le travail n’est pas fait, qu’ on essaie par des moyens plus ou moins avouables de museler les oppositions, que plus grave encore, les désirs profonds des Lorguais sont considérés comme « quantité négligeable », nous pensons qu’une candidature de la part de notre mandataire ne serait pas sérieuse, et accréditerait tout le « bien » que nous pensons de lui et de ses amis.

De plus, nous sommes contre le cumul des mandats. Pour un canton comme celui de Lorgues, il faut un conseiller général indépendant, disponible et à « plein temps« .

Même si une candidature de la part de notre mandataire permettrait peut-être de flatter son égo, elle ne flatterait pas notre vision de la démocratie.

N’ est-il pas temps de soutenir une nouvelle voie pour Lorgues comme pour son canton ?

Publicités

Une réflexion sur “La course aux mandats ?

  1. L’ivresse de pouvoir est une bien étrange addiction… Ils sont déjà plus sur terre nos élus ; Et encore moins à Lorgues !

Les commentaires sont fermés.